Volatilité des marchés financiers : explications

Je vous ai livré quelques explications sur la volatilité du marché de la matière première la plus sensible : le pétrole ici. Je vous propose maintenant de continuer ce tour d’horizon avant de faire le point lors du prochain article.

La politique monétaire des banques centrales

La FED a prévu d’augmenter régulièrement ses taux pour éponger des surplus de liquidités et pour revenir à une situation plus normale. Pour l’instant les analystes pensent que la politique de hausse des taux de la FED est soigneusement dissimulée. Le marché considère cependant, à tort ou à raison, que l’arrêt de la hausse des taux serait un très mauvais signal sur la santé de l’économie américaine.

The Euro logo is seen in front of the European Central Bank (ECB) building in Frankfurt am Main, central Germany, on September 5, 2013. The European Central Bank (ECB) on September 5, 2013 held its key rates unchanged as expected at its regular monthly policy meeting. AFP PHOTO / DANIEL ROLAND

Il n’y a, pour l’instant, pas véritablement de baisse de la masse monétaire en circulation. Si la FED est un peu plus restrictive, ceci est compensé par la Banque Centrale Européenne et la Banque Centrale Japonaise. En tout cas, le sentiment dominant est que cette politique laxiste de création de monnaie des années passées, et encore en vigueur aujourd’hui, n’a pas eu de véritables conséquences bénéfiques à moyen terme sur la croissance dans le monde.

Les banques

volatilité 2

La volatilité a beaucoup augmenté parce que le système bancaire n’a juridiquement plus la possibilité d’intervenir sur les marchés des actions et des obligations.

En effet, les normes bilancielles qui leur sont imposées rendent leurs interventions très marginales. Jusqu’en 2007 les banques détenaient 5% du marché. Elles jouaient largement le rôle de contrepartiste. Le phénomène est le même pour les brokers qui assuraient souvent un rôle de contrepartie, ce qui limitait la fluctuation des marchés. Tout cela est fini : c’est l’une des explications de la volativité.

La réglementation bancaire, même si elle a une conséquence fâcheuse sur la volatilité, a eu un bienfait : une amélioration importante de la structure du bilan des banques qui limite considérablement le risque systémique qu’elles pouvaient représenter.

Les flux de capitaux

volatilité 3

Les flux de capitaux complètement erratiques et incontrôlés accentuent la volatilité.

Il y a eu un retrait massif des capitaux des pays émergeants sans faire la moindre différence entre ceux qui ont une économie saine et équilibrée et ceux qui ont des balances commerciales et des budgets déséquilibrés. On dit ainsi que « les investisseurs courent comme des poulets sans tête ».  Cela concerne les pays émergents mais aussi d’autres classes d’actifs.

La volatilité est donc un phénomène qui est parfaitement d’actualité mais certains intervenants font remarquer qu’elle a toujours existé, et qu’elle n’est peut être pas plus forte qu’à certaines époques passées. Par exemple, quand des gérants s’expriment sur la volatilité, les réponses sont souvent assez ahurissantes : pas un ne parle le même langage !

Ils calculent alors de façon très savante des taux de volatilité avec des formules qui peuvent varier.

Mais si vous calculez la volatilité d’un fonds ou d’un produit juste avant une crise et que vous vous placez sur une courte période (1 an), le résultat n’aura rien à voir avec le même calcul fait juste après une crise…

Si vous vous placez sur une période longue, la volatilité n’a pas grand-chose à voir avec la volatilité calculée sur une période courte…

On peut vraiment se demander alors si les instruments de mesure de la valorisation qui font les choux gras des bulletins d' »experts » ont l’utilité qu’on leur donne.

Si vous m’avez lu jusqu’à cette ligne, je vous dis bravo !

Bravo parce que tout cet article résume la culture financière dans ce qu’elle a de clairement inaccessible et j’emploie souvent le qualificatif de « hors sol » pour exprimer l’aspect totalement en dehors de toute réalité, ou du moins de toute finalité, que cette finance m’inspire.

Je vous donne donc rendez-vous au prochaine article pour prendre le temps de décripter et de conclure.

Et vous, qu’avez-vous pensé de cette finance là ?

 

 

 

 

 

 

One thought on “Volatilité des marchés financiers : explications

  1. Il est très complet ton article ! Même si je l’ai lu jusqu’à la fin, j’avoue que j’ai dû rester très concentrée pour bien comprendre les termes complexes 😉 Merci pour le partage, cet écrit est vraiment intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.