L’assurance emprunteur gagnante

Dans un prêt immobilier, l’assurance emprunteur est bien souvent négligée par le souscripteur qui s’en remet au produit d’assurance intégré par défaut dans la proposition d’emprunt de sa banque. C’est bien dommage.

Un point sur la loi

Selon la Loi Lagarde de 2010, une personne a le droit de signer une assurance emprunteur auprès de l’organisme de son choix. Ceci du moment où cette assurance remplit les mêmes conditions que l’institution auprès de laquelle a été contractée le crédit. Il faut donc que cette institution reconnaisse le produit d’assurance comme étant à même de suppléer le souscripteur en cas de défaillance.

Grâce à la Loi Hamon de 2014, il est également possible pour un emprunteur de changer d’assurance dans les 12 mois qui suivent la signature du contrat de crédit. Cette dernière permet à l’emprunteur de comparer les meilleures offres d’assurance et d’en changer si ce changement s’avère gagnant.

assurance-emprunteur

L’instauration de cette loi résout bien des hésitations du côté des clients en quête d’une offre de crédit intéressante en installant une souplesse bienvenue. Certaines banques se gardaient en effet de refuser un crédit à un client s’il décidait de confier son contrat d’assurance emprunteur à une autre institution. Avec le délai de 12 mois pour changer d’assureur, la donne change complètement en laissant au client le temps de trouver un organisme et surtout une offre qui lui conviennent.

Des gains non négligeables

Selon un simple raisonnement mathématique, les gains peuvent rapidement atteindre des milliers d’euros en contractant une assurance auprès d’une institution autre que la banque, qui bien souvent intègre un produit de l’une de ses (nombreuses) filiales dans son offre.

Prenons par exemple un prêt de 200 000 euros sur une durée de remboursement de 20 ans. L’assurance déléguée permet de gagner en moyenne près de 8 000 euros par rapport à l’assurance proposée par la banque. Le gain est particulièrement avantageux pour les jeunes contractants, en bonne santé et non-fumeurs.

Il faut être cependant prudent avant de soumettre un contrat d’assurance issu d’une autre institution à son banquier. Pour que le contrat soit validé par ce dernier, il est impératif que celui-ci propose exactement les mêmes garanties. Le plus difficile est bien évidemment de déterminer exactement les garanties proposées par les assurances, ce qui n’est en fait pas très nouveau. Généralement, elles assurent les cas de PTIA ou Perte Totale et Irréversible d’Autonomie ainsi que le décès de l’emprunteur. Il faut être particulièrement attentif sur les définitions apportées par chaque contrat concernant l’Incapacité Permanente Totale ou IPT et l’Incapacité Temporaire Totale ou ITT.

assurance-emprunteur3

Un mot d’ordre : COMPAREZ !

Trouver une meilleure offre en matière d’assurance emprunteur n’est certes pas un travail de tout repos, mais l’effort est bien récompensé.

assurance-emprunteur4

Pour comparer, vous pouvez vous référer à des sites comparateurs en ligne afin d’avoir une vue globale sur les différentes offres proposées par les assureurs.

Pour faire un comparatif d’assurance emprunteur, il faut renseigner le montant exact du prêt, sa durée, son taux et sa nature. Plusieurs points sont à considérer pour l’évaluation de l’assurance emprunteur. Hormis les principales garanties prévues par le contrat, il faut également considérer la garantie incapacité de travail, les prises en charge en cas d’invalidité ou encore les exclusions spécifiques.

Et vous, êtes-vous un ou une souscripteur de ce type de produits d’assurance ?

5 thoughts on “L’assurance emprunteur gagnante

  1. Bonjour,

    Le changement d’assurance emprunteur doit se faire à la date anniversaire ? ou pouvons-nous le faire dès aujourd’hui ? Contrat signé il y a un peu plus d’ 1 an (2 ans en septembre 2017), puis-je demander un changement immédiatement ?
    Devons-nous nous justifier ? ou une simple lettre A/R suffirait ?

    Merci d’avance,

    Lucas.

    1. Bonjour Lucas,
      Ces questions sont légitimes et je vous invite à lire vos conditions générales (souvent effectivement les changements ne peuvent avoir lieu qu’à la date anniversaire du contrat de prêt).
      Pour les modalités il faut toujours adresser un courrier avec A/R et ne peut pas se cantonner au strict délai pour dénoncer un contrat de prêt. Je vous invite donc à faire les démarches immédiatement : même si vous n’êtes pas dans les contraintes du contrat, l’assureur reviendra vers vous et vous précisera toutes les modalités pour en sortir.
      Bien à vous,
      Pierre

  2. Tu as raison de dire que cette assurance est « souvent négligée ». Moi-même, je compte bien jeter un coup d’œil à mon contrat après avoir lu ton article pour voir si tout est en ordre. Merci pour le petit rappel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *