8 freins qui vous empêchent de réussir

Si réussir sa vie peut prendre différentes formes, devenir riche est sans conteste l’un des rêves caressé par beaucoup. La réalisation de ce projet en soi peut revêtir plusieurs aspects : aller valider son ticket de loterie toutes les semaines et prier (Sainte Française des Jeux 😉 ) pour que les bons numéros sortent ou bien prendre son destin en main et modifier et ses habitudes et son état d’esprit pour y arriver. C’est à ce titre que je vous propose dans ce nouvel article de lister les freins que je qualifierais de principaux dans votre quête de l’aisance matérielle. Bien sûr, ces freins ne sont pas limitatifs et leur importance dépend de tout à chacun, mais ils ont le mérite de souligner ce qui peut vous bloquer dans vos actions.  

# 1 : ne pas considérer l’argent de façon positive

  L’adage « l’argent ne fait pas le bonheur… » peut être d’emblée contrebalancé par « … mais il y contribue fortement !! ». Car entendons-nous bien : Il ne s’agit pas de céder à la cupidité et devenir un passionné de l’argent (autrement dit ne vivre que pour ça), mais il faut néanmoins considérer et apprécier l’argent de façon positive, à sa juste valeur. L’accès à la richesse est un objectif à atteindre avec une stratégie bien pensée. L’argent ne doit pas vous influencer et modifier votre nature profonde. Il doit être considéré comme un moyen de vivre mieux, avec le moins de contraintes possibles. Vous devriez simplement être intéressés par ses aspects positifs et ce qu’ils apporteront à votre vie sans plus ni moins.  

# 2 : vivre uniquement dans le présent sans penser au futur

  Ce second frein est d’avantage lié à l’insouciance et au bien être apparent que cet état procure. Ce sont (normalement) les jeunes qui en sont plutôt « adeptes » et c’est un paradoxe : comment ne pas penser à l’avenir quand vous avez la vie devant vous ? En effet, ne pas faire de plan sur l’avenir d’une part, et vivre sa vie au jour le jour, sans penser au lendemain, d’autre part, peut vous amener à des situations compliquées à un âge plus avancé de votre vie. Cela me fait penser à une émission de radio où il était question de gestion des retraites présentes et futures avec son lot d’annonces plus catastrophiques les unes que les autres. Je crois donc qu’il est judicieux de penser différemment son avenir et ce dès l’entrée dans la vie active car investir ne veut pas dire se lancer inévitablement dans des opérations coûteuses et risquées : tout le monde a démarré un jour avec de petites sommes de départ. En considérant également les prêts bancaires, il est vrai que le fait de vous retrouver en tant que jeune devant un banquier n’est pas forcément aisé, sachez cependant que cela vous donne l’opportunité d’emprunter sur la plus longue des périodes possibles et de pouvoir ainsi investir en conséquence. Si avec votre emprunt vous faites un bon investissement, vous aurez de quoi rassurer votre banque qui ne manquera d’écouter attentivement vos nouveaux projets et ce que vous soyez jeunes ou pas !  

# 3 : confondre achat et investissement

  Est-ce qu’une personne de votre entourage vous a déjà parlé d’un bon investissement en parlant de l’achat d’une voiture ? A part de rares exceptions près, la plupart des véhicules se déprécient à vitesse grand V et discuter d’un investissement en parlant d’un achat de véhicule est tout à fait hors de propos. Un véhicule représente en effet une ligne de vos actifs qui perd de sa valeur tous les ans, même si vous ne vous en servez que très peu. Il en va de même pour les téléviseurs, les téléphones portables et tout autre bien que notre société de consommation aime à surexposer pour mieux fonctionner en tant que système et moins à vous faire plus argentés. Il faut avoir en tête que le véritable investissement est réalisé dans des choses dont la valeur restera au moins égale dans le temps à la valeur d’achat. La valeur d’un bien immobilier par exemple aura toutes les chances d’augmenter avec le temps sauf si vous avez réalisé la plus mauvaise opération immobilière en surpayant de manière totalement excessive votre bien. Si vous faites un bon achat, cet investissement sera une source de richesse. Alors désormais, ne dites simplement plus que vous avez investi dans une voiture, un canapé, téléviseur, etc. dites que vous l’avez tout simplement acheté.  

# 4 : croire que jouer au loto est la solution

  Tous les jeux de hasard ont une probabilité d’enrichissement infime. La probabilité de devenir riche par ce biais est ridiculement mince en comparaison à celle que vous détenez entre vos mains si vous décidez de devenir maître de votre enrichissement. Jouer au loto, c’est confier vos tentatives d’enrichissement au hasard autrement dit à l’incertitude absolue. Ensuite sachez que les sociétés de jeux ne sont pas des philanthropes et réalisent de beaux profits : elles récupèrent donc les gains qu’elles distribuent auprès des joueurs qui ne gagnent pas. Je suis un peu navré de rappeler des règles financières mais ne vous leurrez donc pas : si vous gagnez un jour (sauf le gros lot) vous récupérez une partie des sommes que vous aurez dépensé et, au mieux, vous parviendrez à l’équilibre entre dépenses et recettes, sans compter le temps que quelques-uns y consacrent. Si malgré tout vous êtes un accro et qu’il est vraiment important pour vous de jouer, efforcez vous de déterminer une limite de la somme que vous misez et de ne vous adonner qu’à un seul jeu.  

# 5 : avoir peur et ne pas oser

  Beaucoup de personnes ont peur d’aller vers d’autres opportunités et de quitter leur emploi. Durant ma carrière, j’ai rencontré de nombreuses personnes qui occupent toujours le même emploi. Bien sûr, si vous avez un travail qui vous permet de subvenir à tous vos besoins et de vous épanouir, il ne faut pas le quitter. Et si vous avez une source de revenu supplémentaire à côté de ce travail, c’est encore mieux. Mais il est toujours intéressant de voir ailleurs et de chercher à entrevoir d’autres opportunités plus épanouissantes que celles que vous offre le poste dans lequel vous vous trouvez actuellement. Pour réussir, il faut oser, aller au-delà de ses craintes et de chercher d’autres perspectives. Rester dans votre cocon peut vous amener à des situations de blocage souvent inextricables avec le temps.  

# 6 : être plus cigale que fourmi

  Ce sixième frein est commun à beaucoup de personnes. Il s’agit ici de dépenser plus qu’on ne gagne. C’est une des règles principales de l’enrichissement et beaucoup de milliardaires aujourd’hui en fournissent l’exemple tel Warren Buffet qui a commencé sa carrière en tant que salarié dans une société de bourse aux États-Unis. L’un de ses conseils est de ne jamais dépenser plus que ce que l’on gagne. A priori, c’est un conseil logique, mais qui, coupler à d’autres conseils comme investir dans des biens qui s’apprécient plutôt qui d’acheter des objets qui se déprécient, prend toute sa valeur si vous vous voulez devenir riche. Ce conseil implique beaucoup de choses en fait. Cela démontre à quel point vous contrôlez ce que vous consommez, ce qui constitue, pour ma part, le premier jalon de l’accès à la richesse.  

# 7 : ne rien connaître à la finance

  C’est un frein considérable dans la mesure où ne rien connaître à la finance, la bourse ou l’immobilier vous amène à confier votre destin aux commerciaux qui se proposent, moyennant commissions, de prendre en main vos finances. C’est un des points qui doivent vous obliger à vous former et à aller à la rencontre des personnes qui sauront vous conseiller efficacement afin d’éviter la délégation excessive de vos projets d’enrichissement.  

# 8 : ne pas investir son argent et le laisser dormir

  Ne pas investir est une source, non pas d’appauvrissement, mais de stagnation de votre situation financière. Il est vrai que le taux d’inflation actuellement est bas (nous sommes au mois de mai 2015), mais il n’empêche que laisser votre argent dormir sur un compte bancaire non rémunéré lui fait perdre inexorablement de sa valeur. Laisser l’argent dormir n’est pas une bonne démarche d’enrichissement. Mais là encore, il faut rechercher la bonne stratégie et les bonnes sources d’investissement.   Si vous m’avez lu jusque-là je vous dis bravo c’est que le sujet vous interpelle et qu’il éveille en vous un intérêt qui vous fera peut-être ouvrir les yeux ou vous confortez dans votre avis sur la manière de réussir vos investissements. A ce titre, qu’est-ce qui vous empêchent aujourd’hui de réussir totalement dans tout ce que vous entreprenez ? Avez-vous d’autres points qui freinent ou pourrez freiner votre enrichissement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.